La Wapi innove encore sur le plan environnemental

Publié le : 7 Fév, 2017

Ipalle lance un projet pilote de collecte de matières organiques dans six de ses recyparcs. Les Wallons picards ont ainsi la possibilité de délester leurs sacs-poubelle des déchets de cuisine.

Cette opération intervient en complément du compostage à domicile et du compostage de quartier encouragés par l’intercommunale depuis de nombreuses années, pour offrir la possibilité à ceux qui ne les pratiquent pas de séparer leurs matières organiques des autres déchets non recyclables jetés à la poubelle.

Tous les citoyens de Wallonie picarde disposant d’une carte d’accès au recyparc peuvent participer gratuitement à l’expérience. L’opération s’adresse toutefois uniquement aux particuliers, les déchets de cuisine provenant de collectivités ne sont pas acceptés.

Dans les six recyparcs participants (Antoing/Brunehaut, Beloeil, Bernissart, Estaimpuis, Mouscron 2 et Tournai 3), un conteneur spécifique est destiné à recevoir les matières organiques compostables: les déchets de cuisine, les essuies-tout, les mouchoirs en papiers usagés, les litières biodégradables de petits animaux domestiques, les pièces de viande et de poisson en quantités importantes, les emballages alimentaires, les mégots de cigarettes, les déjections canines, ..

Pratiques, les bio-seaux

Tout récipient peut bien sûr convenir pour transporter ces déchets mais pour faciliter leur stockage à domicile et leur transport, Ipalle propose dans les six recyparcs concernés la vente de bio-seaux au pris de 5€. Des housses en plastique à placer dans le bio-seau sont également disponibles (1€/10 housses) mais le placement d’un journal ou de copeaux de bois dans le fond du récipient est plutôt recommandé.

Le succès de l’opération, programmée pour une durée de six mois, dépendra de l’adhésion de la population. L’apport de ce nouveau type de déchet dans les recyparcs concernés se fait sur base volontaire, dans une démarche de réduction de l’incinération des déchets et de diminution des sacs payants pour les déchets ménagers. Ipalle met tout en oeuvre pour le bon fonctionnement de cette expérience qui, si elle s’avère concluante, sera étendue à l’ensemble des recyparcs de Wallonie picarde et du Sud-Hainaut.

Les matières organiques collectées rejoindront l’unité de biométhanisation de la société Vanheede à Quévy (production d’électricité).

Continuez à composter!

Ipalle, sceptique quant à l’intérêt de la collecte sélective des déchets organiques à domicile, aurait-elle viré sa cuti? Non, du tout, mais la collecte des organiques préconisée par le nouveau Plan wallon des déchets s’avère beaucoup moins coûteuse si elle se fait par le biais de points d’apports volontaires que par le porte-à-porte. Rappelons que ledit Plan envisage, à l’échéance 2025, la généralisation de la séparation de la fraction organique des ordures ménagères.

Bref, cette expérience, si elle est pérennisée, n’empêchera pas l’intercommunale de toujours privilégier la promotion du compostage à domicile, avec le retour des déchets organiques à la terre et le respect du cycle naturel.

Pour toute information: Ipalle – Service Communication 069 84 59 88 ou info@ipalle.be

 

à la une

Le Conseil de développement sensibilisé à l’accessibilité aux droits fondamentaux des jeunes wallons picards

Le Conseil de développement sensibilisé à l’accessibilité aux droits fondamentaux des jeunes wallons picards

Attentif aux questions touchant à la jeunesse, le Conseil de développement a répondu favorablement à la demande du Conseil de Prévention de Tournai de venir présenter en plénière le projet « Accessibilité aux droits fondamentaux des jeunes et des familles en...