Près de 75 millions de projets FEDER pour la Wallonie picarde

Publié le : 18 Oct, 2022

Une mobilisation collective à la hauteur des ambitions du territoire!

Hasard du calendrier, en mai dernier, la clôture de l’appel à projets FEDER de la programmation 2021-2027 coïncidait, pour la Wallonie picarde, avec le lancement officiel de son nouveau Projet de Territoire « Wallonie picarde 2040 ». Avec ce nouveau Projet de Territoire, la Wallonie picarde a fait le choix de s’engager dans une voie durable et résiliente. Dans un contexte sans cesse bousculé par de nombreuses mutations, il lui a, en effet, paru essentiel d’anticiper afin de pouvoir s’adapter et être en mesure d’apporter une réponse efficace aux multiples enjeux qui se posent et termes, notamment, de climat, de mobilité ou encore de santé publique. A plus d’un titre, les ambitions de la Wallonie picarde s’inscrivent ainsi en parfaite cohérence avec les cinq priorités de la programmation européenne. De quoi booster l’optimisme des forces vives du territoire dans leur quête de subsides européens pour mener à bien les projets en faveur du développent de la Wallonie picarde.

Une stratégie ambitieuse d’économie circulaire
L’Europe et la Wallonie ont, ces dernières années, adopté différents trains de mesures sur l’économie circulaire. Ces dernières incitent les territoires à accélérer la transition économique et industrielle en faveur d’une économie régénératrice et zéro déchet. Message reçu pour la Wallonie picarde qui, par le biais de son Projet de Territoire, s’oriente clairement vers ce modèle économique alternatif, vecteur de développement, de création de richesse et de cohésion sociale.

Porté par l’intercommunale Ipalle, le projet Maison Zéro-Déchet a pour objectif de renforcer l’image et le réflexe de la « seconde main » comme premier choix face à la société de grande consommation. Celui-ci se concrétisera par la construction de divers espaces dédicacés à l’économie circulaire pour, à terme, devenir un lieu Totem à destination du grand public et dédié à la prévention des déchets-ressources, à leur collecte, regroupement, tri, nettoyage, réparation et/ou upcycling et enfin, à leur vente.

Autre vaste projet pour lequel on retrouve l’Agence de Développement territorial Ideta à la manœuvre, le Hub Circulaire qui sera érigé au sein du futur parc d’activité économique Technopôle dédié à l’économie circulaire. Dans ce qui est destiné à devenir le centre de référence de l’économie circulaire, l’incubateur économie circulaire participera à toute la mécanique économique qui s’y développera.

Avec son portefeuille de projets R&D DUN³ES – Development and Upcycling of Natural and non-natural E-circular Sands – et FREEDOM, le Centre Terre & Pierre compte également sur les fonds européens pour poursuivre ses recherches visant à créer la circularité des matériaux (le sable pour l’un, les réfractaires dolomitiques pour l’autre) en développant les filières de recyclage.

Une mobilité facilitée et multimodale
Par souci de cohérence avec sa vision résiliente, la Wallonie picarde fait le choix d’orienter sa mobilité dans une optique de durabilité et de respect de l’environnement. Les projets portés par l’Agence de Développement territorial Ideta visent à mettre en place des solutions alternatives de mobilité permettant de limiter le phénomène de congestion, ses impacts négatifs sur l’environnement et l’économie.

La création d’un écosystème de mobilité intermodale Gares – Centres-villes – Parcs d’activité économique participera à ce changement en renforçant la mise en réseau des quartiers de gare, en favorisant l’intermodalité au sein de chaque quartier de gare et la fixation des voitures en arrière de gare pour apaiser le centre-ville, en aménageant l’espace public pour l’intégrer comme espace de convivialité, en développant de nouvelles fonctions publiques et privées et des services en lien avec la mobilité de demain et, enfin, en connectant le centre-ville aux principaux lieux de fréquentation, notamment les parcs d’activité économique. Les villes concernées sont Ath, Leuze-en-Hainaut et Enghien.

Le développement des parcs d’activité économique s’inscrira dans la même logique. Si les PAE de première génération ont déjà commencé leur mutation vers les nouveaux enjeux de mobilité, l’ambition est d’accélérer le processus en les dotant du même niveau d’équipements cyclables que les PAE de nouvelles générations.

Une innovation source de dynamisme et de croissance
Au cours de ces dernières années, la Wallonie picarde a vu émerger une véritable culture de l’innovation. A l’avenir, l’accompagnement des porteurs de projets et des PME au co-développement, à l’idéation et au test de leurs produits, services ou procédés s’incarnera au travers du Néo-hub. Un projet porté par Entreprendre.Wapi et qui se concrétisera autour de la restructuration de l’offre de produits déployée sur l’ensemble du territoire au départ de ce lieu-ressource que constitue Technicité.

D’innovation, il en sera également question dans les filières agricoles et agroalimentaires avec les projets Dim-e-Bio porté par un consortium composé du Carah, de l’Université Liège-Gembloux- AgroBiotech, de Sirris et de Multitel et WISE-Food « Wapi Immersive & SustainablE Food », fruit d’un partenariat entre l’UCLouvain, l’UMons, de l’ULiège – Smart Gastronomy Lab et Multitel.

Un développement urbain intégré
Comme pour la précédente programmation européenne, le Conseil de développement a été désigné par le Gouvernement wallon pour procéder à la sélection des projets déposés en mai dernier en lien avec la mesure 15. Une mesure spécifiquement consacrée au développement urbain et pour laquelle la Wallonie picarde dispose d’une enveloppe de +/- 12 millions d’euros pour mener à bien des projets s’inscrivant dans une stratégie urbaine intégrée. Réuni en séance plénière le 30 septembre dernier, le Conseil de développement a décidé de concentrer les moyens sur la valorisation du site de l’Orient à Tournai et du site des locomotives à Ath.

Cliquez-ici pour accéder au dossier de presse

à la une

Arbrënkit 3.0, c’est reparti!

Arbrënkit 3.0, c’est reparti!

La campagne Arbrënkit est de retour. Pour rappel, celle-ci s’inscrit dans l’ambitieux projet « Un arbre pour la Wapi » consistant en un vaste programme de verdurisation de la wallonie picarde. Si, à ce jour, le compteur affiche déjà plus de 220.000 arbres plantés,...