Opération « Solidarité Ukraine – Wapi » : les élus se mettent en ordre de marche

Publié le : 15 Mar, 2022

Réunie à l’Hôtel de Ville de Tournai, la Conférence des bourgmestres et élus territoriaux de Wallonie picarde, exceptionnellement élargie aux présidents de CPAS, a fait le point sur l’opération « Solidarité Ukraine – Wapi » en présence du Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi et du Ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon.

En deux semaines, 2,6 millions de réfugiés de guerre sont arrivés sur le sol européen. Un chiffre qui pourrait osciller entre 4 et 7 millions si le conflit venait à perdurer. A l’échelle de la Belgique, cela représenterait entre 150.000 et 200.000 personnes à accueillir. Le défi est donc immense et chaque niveau de pouvoir est mobilisé pour apporter sa pierre à l’édifice.

Face à l’ampleur du drame, la directive européenne de protection automatique a été activée afin de simplifier la procédure de droit de séjour en Belgique.

A ce jour, 8.000 personnes ont déjà été enregistrées par le Fédéral en charge du premier accueil comme l’a expliqué le Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi. 

En Wallonie picarde aussi, la solidarité s’est rapidement organisée. Afin de mutualiser les moyens pour aboutir à des solutions plus structurelles, la Conférence des bourgmestres et élus territoriaux a décidé de se saisir de la question avec l’appui de la Zone de Secours de Wallonie picarde. Son commandant Olivier Lowagie, de retour d’un convoi humanitaire qui a permis d’acheminer vers l’Ukraine un semi-remorque de dons provenant des communes et du matériel de secours, a livré un témoignage poignant de la situation vécue sur place.

Le choix de la Wallonie picarde de structurer l’aide à l’échelle de son territoire s’inscrit pleinement dans la vision du Ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon pour qui les bassins de vie sont effectivement une échelle pertinente pour agir. Le Gouvernement wallon a déjà débloqué un budget de 3,57 millions d’euros à destination des structures supracommunales et des communes qui ne sont, pour l’instant, pas rattachées à une telle structure, pour la mise en place d’un accueil et d’un hébergement coordonnés. Au niveau de la Wallonie picarde, cela représente une somme de 349.353 euros.

Un premier geste qui a le mérite d’exister mais qui laisse encore les élus locaux face à bon nombre de questionnements et de difficultés dans la mise en œuvre de l’accueil d’urgence sur le terrain : encadrement des réfugiés, réquisition de logements, aide médicale d’urgence, vaccination… Sans parler de la pression en termes de moyens humains et financiers sur les épaules des CPAS déjà fortement éprouvés par la crise sanitaire. Un sentiment partagé par l’ensemble des participants à la réunion. C’est d’ailleurs de manière unanime que ceux-ci ont voté la demande d’activation de la phase fédérale d’urgence.

Le bureau de la Conférence des bourgmestres et élus territoriaux se réunira dans les prochains jours afin de faire un point de la situation à la lumière des éléments de réponses apportés par le Ministre Christophe Collignon et le Secrétaire d’Etat Sammy Mahdi mais aussi de discuter de la répartition de l’enveloppe accordée à la Wallonie picarde.

 

à la une

Arbrënkit 3.0, c’est reparti!

Arbrënkit 3.0, c’est reparti!

La campagne Arbrënkit est de retour. Pour rappel, celle-ci s’inscrit dans l’ambitieux projet « Un arbre pour la Wapi » consistant en un vaste programme de verdurisation de la wallonie picarde. Si, à ce jour, le compteur affiche déjà plus de 220.000 arbres plantés,...